It Follows

It Follows
Je ne vais pas en dire beaucoup sur ce superbe film pour éviter de rendre l’effet waouh trop perrave avec des spoilers même si l’idée, bien qu’originale, ne fait clairement pas tout.

It Follows c’est un peu l’ovni du moment dans un genre que j’affectionne tout particulièrement : le film d’horreur.

Le réalisateur et scénariste (soulignons-le, deux fois même) David Robert Mitchell nous offre une œuvre majeure loin très loin des clichés habituels. Surtout quand on s’acharne comme moi à regarder les nouveautés niveau films du genre. Le dernier vu en date : Annabelle. Ça se passe de commentaire.


It Follows

La photographie est magnifique et les acteurs sont au top (des ados qui jouent au top, merci le casting, hallelujah même). L’idée est simpliste et pourtant très forte, la mise en scène la rend brillante. Ce qui est prenant c’est qu’en plus on ne nous abreuve pas des traditionnels (et relous) dialogues d’ados américains attardés. Ces gosses sont juste « normaux », pas supers cons, pas supers intelligents et donc pas super chiants.

Une bonne ambiance à la Shining de Kubrick vient saupoudrer le tout de « oh oui regarde moi je suis un bon film ». Un énorme bon point c’est que la réalisation n’a pas recours à des screamers nullos à tout bout de champ pour nous tordre les entrailles. Dans It Follows la B.O. est superbe, on oublie les classiques violons crisseurs.

Le film dure 1h40, j’ai gardé la bouche ouverte, le temps a filé sans même que je regarde l’heure une seule fois (en même temps j’étais allée voir le Hobbit 3 peu avant, autant dire que j’avais un compte à rebours greffé dans la main pour supporter celui-là).

Bref, c’est angoissant, c’est beau, c’est du yummy pur à savourer sans modération.

Le trailer est dispo ci-dessous même si honnêtement c’est toujours plus sympa d’aller voir ce type de film en se gardant la surprise (du coup vous allez cliquer et le regarder quand même, bah oui, évidemment, internet style quoi).

 

Palomalice

Palomalice

Paloma Sterzati. Styliste des Internets. Ex-Freelance, j'ai confié ma carte de pouvoir à une école du Web pour être Adjointe à la Pédagogie et Designer de la comm'.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *